Les frères croisiers en Allemagne


Les frères croisiers vivant à l’heure actuelle en Allemagne peuvent encore y visiter et admirer les riches vestiges de leur tradition. Il subsiste des couvents de frères croisiers ou en faisaient partie, comme l’église des croisiers à Düsseldorf, Glindfeld, Falkenhagen, Bentlage, Achen, Ehrenstein, Wuppertal… Leur origine remonte aux tous débuts de l’histoire de l’ordre, vers la fin du moyen âge. Suite à la réforme, aux confiscations décidées par Napoléon d’abord, par l’empire allemand ensuite (1804), toutes les maisons religieuses furent supprimées. Ce ne fut que 150 ans plus tard, en 1954, que quelques frères croisiers venus de Hollande revinrent s’installer à Wuppertal pour rétablir l’ordre en Allemagne. Deux anciens couvents furent réoccupés par les frères croisiers à Ehrenstein et à Beyenburg. En l’espace d’environ 50 ans, l’ordre présent en Allemagne a développé sa croissance en passant successivement de son autonomie et de son indépendance vis-à-vis de la province-mère néerlandaise à la réintégration dans l’unité de la province d’Europe. Dès le départ, l’ordre a fait rapidement tache d’huile autour de Wuppertal en s’étendant à Ehrenstein, l’université de Bonn, Bonn-Beuel, Neuss, Ratingen-Lintorf-Breitscheid. Les frères croisiers se sont fortement impliqués dans le souci des âmes au niveau paroissial dans l’évêché de Cologne, dans la pastorale des étudiants à Bonn, comme ailleurs dans la pastorale des hôpitaux, l’accompagnement spirituel et religieux de personnes isolées ou en groupes. Néanmoins, on ne parvint pas à créer une entité autonome de l’ordre. Au mois d’août 2000, les croisiers d’Allemagne devinrent partie intégrante de la province d’Europe, une fusion des croisiers néerlandais, belges et allemands. En Allemagne, l’ordre compte à présent vingt membres. Il subsiste encore trois petites communautés, une à Bonn-Beuel, une à Wuppertal-Elberfeld, et une à Wuppertal-Beyenburg. Quelques croisiers habitent et exercent leurs activités en certains autres lieux étrangers à ces trois communautés. Pour obtenir des renseignements sur l’histoire de l’ordre en Allemagne, on peut s’adresser au Dirk Wasserfuhr au couvent des pères croisiers à Beyenburg (Wuppertal). Pour une première rencontre avec les frères croisiers, il suffit de contacter le représentant des croisiers allemands à la direction provinciale (renseignements généraux) et / ou une des trois communautés religieuses (postulat). Pour la formation comme membre de l’ordre, il faut s’affilier au noviciat international, qui est établi en Belgique.