La province européenne


En 1957, deux provinces de l’ordre de la Sainte Croix (° 1211) furent établies en Europe : d’abord, la province de St Augustin (Pays-Bas), à laquelle appartenaient aussi les régions d’Indonésie et d’Allemagne, et  ensuite la province du Bienheureux Théodore de Celles (Belgique), dont faisait aussi partie la région du Congo-Kinshasa. En 1981, la région d’Allemagne devint pro-province, un stade intermédiaire précédant le statut de province. Néanmoins, le nombre des membres diminua de plus en plus et on vint à manquer de personnes capables d’assumer un rôle directeur.  Dès 1982, sous l’impulsion des pères provinciaux Rein Vaanhold (Pays-Bas), Ghislain Thevissen (Belgique) et Nico van Rijn (Allemagne), des organes de concertation et de collaboration interprovinciaux fut mis sur pied, sous le vocable BENEDUIT,  afin de promouvoir l’ACTION commune, la VIE commune et la RENCONTRE. Cette dernière se fit lors de maints événements, chapitres, journées missionnaires, historique de l’ordre et gestion de biens précieux. La vie en communauté se réalisa en avril 1999, lorsque trois confrères belges et hollandais démarrèrent un nouveau projet dans l’ancien couvent de Denderleeuw.

Le chapitre général de 1991 délégua pleins pouvoirs à la direction générale de l’ordre pour réaliser ce que les membres jugeraient nécessaire à la création d’une seule province européenne.  Entre-temps, les trois “provinciaux” se réunissaient tous les trois mois pendant un jour et demi pour se renseigner mutuellement à propos de leurs provinces respectives et pour aplanir la voie vers une province unique. De cette manière,  ils organisèrent de multiples réunions interprovinciales et un rassemblement annuel des trois directions.

Ces démarches préparatoires conduisirent à une résolution du chapitre général de 1997 déclarant que la province européenne devait être un fait acquis avant le chapitre général de 2003.

Deux ans après ce chapitre général de 1997, la province d’Europe était une réalité.  Le 25 octobre 1999, le magister-général Rein Vaanhold décréta une ordonnance de la direction générale relative à la création d’une province d’Europe des croisiers. Sur ces entrefaites, l’Allemagne était devenue “regio generalis”. En mai 1998. Les chapitres généraux des Pays-Bas et de la Belgique se déclarèrent d’accord pour la suppression de leurs provinces, respectivement en mai 1998 et en juillet 1999.

Un chapitre provincial d’exception fut rassemblé du 9 au 11 avril et du 20 au 23 août 2000. En avril, la nouvelle province vit officiellement le jour et les nouveaux statuts provinciaux furent approuvés. En août, la province reçut le nom de “Bienheureux Théodore de Celles”  et la direction générale fut élue le même jour.